14 janvier 2014

Compte rendu de la 1ère réunion le 14 janvier 2014


Pour mémoire: le 6 décembre 2014, j’ai envoyé un mail collectif pour la création d’un grand espace Café-Culture à Poitiers et proposé une première réunion le 14 janvier à la Médiathèque F.Mitterrand. Cette réunion a eu lieu, comme prévu, mardi soir avec une bonne vingtaine de personnes.

Une petite présentation du projet de ma part pour ceux qui ne connaissaient pas son exposition sur ce site a inauguré la discussion. J’ai essayé d’abord de préciser les contours encore un peu flous du projet et insisté sur sa destination complexe de lieu d’accueil ouvert, de rencontres, d’échanges, de travail et de repos, de restauration et de culture. Ensuite, j’ai donné quelques informations supplémentaires sur le site du Tison et le bâtiment de la Récup. Pour ce qui concerne le premier: des négociations de la municipalité avec les instances de l’Etat (Préfecture) semblent être menées pour obtenir une levée conditionnelle de la non-constructibilité de cette endroit inondable. Pour le deuxième lieu, le danger d’une démolition s’éloigne, mais il y aura une prochaine étude pour examiner les fondations du bâtiment. Et ce seront les résultats de cette étude qui jugeront de la survie ou non de la Récup.

Le rappel des éléments de fonctionnement avec des bénévoles et quelques idées encore assez vagues sur le financement ont terminé cette introduction.

Après ces informations, les questions de la réalisation du projet ont été posées, en première ligne son financement. Peu de personnes présentes croyaient à la possibilité d’un financement privé et encore moins d’un financement par les pouvoirs publics et/ou par dons face à un budget  approximatif de 500 (Récup) à 800 (Tison) mille Euros. J’ai insisté sur le fait qu’un financement par les pouvoirs publics dans ces temps de restrictions budgétaires n’est pas envisageable et qu’il fallait chercher une solution privée. De trouver cette solution sera le travail d’une prochaine réunion. Au scepticisme du financement s’ajoutaient les questions sur la pertinence du travail bénévole et le problème du personnel en général: difficile de trouver une vingtaine de personnes responsables et susceptibles de travailler 2 jours par semaine, pas assez de recettes pour pouvoir assurer le fonctionnement de la restauration comme elle est décrite dans le projet. Les sceptiques de la soirée ont proposé plutôt de fondre les forces dans les structures existantes, comme le PlanB, au lieu de disperser les efforts.

L’invitation à encourager la création de quelque chose de nouveau a clos la réunion après une heure et demie de discussion.

Malgré la mise en évidence de gros problèmes, la plupart des participants a souhaité la continuation du projet et souhaite son aboutissement.

La prochaine étape sera une campagne pour trouver l’équipe bénévole, aller à la recherche d’un financier (ou d’un financement), détailler le projet et renforcer les contacts avec la municipalité. Tous les résultats seront publiés ici à cette page. Si vous avez des propositions, n’hésitez pas à les communiquer, soit par mail, soit dans le livre d’or du site.

Pour maintenir le feu, je vous propose une deuxième réunion le mardi l8 février à 18 h, le point de rendez-vous sera devant la médiathèque. Cette réunion servira pour constituer un petit groupe de travail (de pilotage) qui approfondira le projet et qui préparera les prochaines étapes.

Merci beaucoup à tous ceux qui étaient présents à cette première réunion pour la création de ce projet ambitieux et complexe, mais faisable!

D.Wespel